Cedefop - Centre européen pour le développement de la formation professionnelle
anglais français 
 
Thesaurus européen de la formation - TEF
 
bienvenue | à propos du TEF | téléchargement | nous contacter
 
 

 1. Statistiques de la nouvelle édition

Table des matières

Descripteurs: 
1569
Non-descripteurs: 
949
Termes génériques: 
148
Notes explicatives: 
203
Domaines: 
18
Nouveaux descripteurs : 
465
Descripteurs supprimés: 
415
Niveau de spécificité le plus fin: 
5

 2. Chronologie

Table des matières

Depuis sa première édition, il y a presque vingt ans, le Thésaurus européen sur la formation du Cedefop a été révisé et mis à jour à plusieurs reprises:

1986: 
1ère édition du "Thésaurus Cedefop sur la formation professionnelle"
Langues: anglais, français, allemand et italien
1989: 
Ajout des langues espagnole, portuguaise et grecque
1992: 
2ème édition du "Thésaurus multilingue de la formation professionnelle"
Langues: anglais, français, allemand, italien, espagnol, portuguais et grec.
2045 termes (1514 descripteurs et 531 non-descripteurs)
2001: 
Mise à jour (non publiée) en EN et FR
2006: 

2006: 3ème édition du “Thésaurus européen de la formation
Langues: anglais et français (versions papier et électronique)
Traduction dans les langues suivantes: allemand, italien, danois, estonien, finnois et néerlandais
2500 termes (1550 descripteurs et 950 non-descripteurs)

 3. Microthésaurus

Table des matières

Les sujets traités par le TEF ont été regroupés en dix-huit grands domaines:

1 Formation
2. Éducation
3. Acquisition des connaissances
4. Sciences et technologies
5. Information et communication
6. Travail
7. Entreprise
8. Professions
9. Activités économiques
10. Économie
11. Administration
12. Société
13. Population
14. Pays et régions
15. Union européenne
16. Organisations internationales
17. Type de document
18. Mots outils

Le thésaurus est centré sur le domaine de la formation. Les thèmes abordés sont organisés en dix-huit grands domaines. Ces domaines sont regroupés en quatre grandes parties:

I. Vocabulaire de base de l'EFP : domaines 1, 2, 3, 4, 5.
II. Environnement du travail et de l'emploi : 6, 7, 8.
III. Environnement socioéconomique : 9, 10, 11, 12, 13.
IV. Listes complémentaires : 14, 15, 16, 17, 18.

I. Vocabulaire de base de l'EFP

Domaine 1 : Formation (124 descripteurs)
Tous les aspects de la formation sont abordés dans ce domaine, qu'il s'agisse des types de formation, de l'économie, de la politique, de la gestion ou du système de formation. Les termes sont regroupés sous treize termes génériques : économie de l'éducation, formation par branches, formation professionnelle, gestion de la formation, groupe cible, histoire de la formation, institution de formation, orientation professionnelle, politique de formation, qualité de la formation, stagiaire, système de formation, type de formation. Le terme générique formation professionnelle ne doit être utilisé que pour les documents généraux sur le sujet.

Domaine 2 : Éducation (79 descripteurs)
Le domaine traite tout ce qui concerne l'éducation, le système éducatif, les établissements, le contenu, la qualité et la politique de l'éducation dans onze termes génériques : administration de l'éducation, contenu de l'éducation, éducation, éducation de base, établissement d'enseignement, niveau d'enseignement, orientation pédagogique, politique de l'éducation, population scolaire universitaire, qualité de l'éducation, système d'enseignement. Le terme générique éducation ne doit être utilisé que pour les ouvrages généraux sur le sujet.

Domaine 3 : Acquisition des connaissances (98 descripteurs)
Les descripteurs qui concernent à la fois l'éducation et la formation professionnelle continue et qui traitent des notions de diplôme, de compétence, d'apprentissage, de processus et de méthodes d'apprentissage, de validation des acquis et de développement personnel sont présentés dans onze termes génériques : apprentissage, certification des compétences, compétence, développement personnel, éducation formation tout au long de la vie, enseignement, examen, matériel didactique, méthode pédagogique, programme d'études, projet pilote.

Domaine 4 : Sciences et technologie (56 descripteurs)
Les disciplines et les branches d'étude qui concernent aussi bien les domaines 1, 2, 7, 8 et 9 sont présentées dans neuf termes génériques : mathématiques, sciences appliquées, sciences de l'éducation, sciences de l'information, sciences humaines, sciences naturelles, sciences pures, sciences technologiques, technologie.

Domaine 5 : Information et communication (52 descripteurs)
Les descripteurs contenus dans ce domaine abordent tout ce qui touche à l'information, à son traitement et à sa technologie, au langage, à la communication, aux mass médias et à la documentation dans trois termes génériques : communication, information, technologie de l'information.

II. Environnement du travail et de l'emploi

Domaine 6 : Travail (113 descripteurs)
Le domaine regroupe les notions de contrat de travail, de marché du travail, d'emploi, de chômage, les qualifications professionnelles et les types de travailleurs sous neuf termes génériques : chômage, contrat de travail, emploi, marché du travail, passage à la vie active, politique de l'emploi, qualification, statut professionnel, travail. Le domaine 6 est à mettre en relation avec le domaine 7.

Domaine 7 : Entreprise (118 descripteurs)
Le domaine, qui doit être mis en relation avec le domaine 6, aborde l'aspect micro-économique de l'économie. Il traite de l'entreprise et sa gestion, des différents types d'entreprise, des relations avec les partenaires sociaux, de la gestion des ressources humaines, de l'organisation du travail et de la vie au travail dans cinq termes génériques : conditions de travail, entreprise, gestion des ressources humaines, organisation du travail, relations du travail.

Domaine 8 : Professions (106 descripteurs)
Les descripteurs de ce domaine sont à rapprocher de ceux du domaine 6 et de ceux du domaine 9. Les professions sont regroupées sous un seul terme générique profession qui se décline en vingt-trois termes spécifiques : métiers des sciences humaines, métiers du secteur scientifique, mineur, personnel des services publics, personnel du secteur culturel, profession de l'information, profession des sciences sociales, profession du bâtiment, profession juridique, travailleur de l'agriculture, travailleur de l'éducation, travailleur de l'industrie, travailleur de l'ingénierie, travailleur de la santé, travailleur de la sylviculture, travailleur de l'agriculture, travailleur de l'éducation, travailleur de l'industrie, travailleur de l'ingénierie, travailleur des sciences vétérinaires, travailleur des services, travailleur des services de sécurité, travailleur des services de transport, travailleur des services sociaux, travailleur du secteur commercial, travailleur du secteur de la presse, travailleur du secteur de l'environnement.

III. Environnement socioéconomique

Domaine 9 : Activités économiques (73 descripteurs)
Les activités économiques ont été regroupées dans quatre termes génériques : agriculture, arts, industrie, services.

Domaine 10 : Économie (66 descripteurs)
Le domaine aborde l'aspect macro-économique de l'économie et couvre tous les concepts économiques tels que le développement et la politique économiques, les ressources financières, l'économie internationale et les finances publiques sous dix termes génériques : condition économique, développement économique, économie, économie internationale, finance publique, gestion financière, politique économique, ressource économique, secteur économique, système économique.

Domaine 11 : Administration (105 descripteurs)
Le domaine couvre les structures gouvernementales, la législation (hors législation de l'Union européenne), les droits de l'homme, la politique et les relations internationales dans sept termes génériques : administration, association, cadre institutionnel, droits de l'homme, état, politique, relations internationales.

Domaine 12 : Société (81 descripteurs)
Le domaine traite de tout ce qui touche à l'environnement social, les problèmes sociaux, les comportements individuels et collectifs, les groupes socioculturels et la santé dans quatre termes génériques : comportement, groupe socioculturel, santé, société.

Domaine 13 : Population (24 descripteurs)
Le domaine traite des tendances démographiques, de la répartition de la population et des mouvements migratoires sous un seul terme générique population.

IV. Listes complémentaires

Domaine 14 : Pays et régions (396 descripteurs)
Le domaine, auparavant concentré sur les pays européens, couvre aujourd'hui les cinq continents. Toutes les régions administratives de l'Union européenne y sont incluses. Le domaine comprend sept termes génériques : Afrique, Amérique, Asie, Europe, Océanie, pays de l'OCDE, pays de l'UE.

Domaine 15 : Union européenne (86 descripteurs)
Le domaine aborde tout ce qui a été relatif à l'Union européenne, les institutions, les organisations, les structures et la législation européennes dans quatre termes génériques : construction Européenne, droit communautaire, finances communautaires, institutions communautaires.

Domaine 16 : Organisations internationales (15 descripteurs)
Le domaine présente une liste d'organisations internationales intéressant le Cedefop sous le terme générique organisation internationale.

Domaine 17 : Type de document (42 descripteurs)
Le domaine recouvre les différents types de documents avec quarante-deux descripteurs. Il n'y a pas de relation hiérarchique dans ce domaine.

Domaine 18 : Mots-outils (30 descripteurs)
Le domaine présente des descripteurs méthodologiques et des descripteurs qui peuvent être utilisés en relation avec tous les domaines pour décrire par exemple une évolution, une évaluation. Les descripteurs sont répartis dans six termes génériques : analyse statistique, évaluation, méthode de recherche, modèle, recherche, technique de recherche.

 4. Relations sémantiques et symboles utilisés

Table des matières

La structure du Thésaurus européen de la formation a été développée dans le respect des normes ISO2788 et ISO5964. Dans les différentes parties du thésaurus, une présentation conforme à la norme ISO 2788 des descripteurs et des non-descripteurs a été adoptée. Les termes descripteurs figurent toujours en minuscules, et sont en gras lorsqu'ils sont "en entrée" du thésaurus. Les non-descripteurs sont toujours en minuscules et italique quelque soit leur position dans le thesaurus.

Exemple:
formation accélérée (terme descripteur)
cours intensif (terme non-descripteur)

Le thésaurus comporte les relations sémantiques suivantes:
- appartenance à un domaine (MT)
- hiérarchie (TG, TS)
- synonymie (EP, EM)
- association (VA)
- équivalence linguistique (EN)
- note explicative (NE)


a) Appartenance à un domaine
Chaque descripteur appartient à un domaine (Formation, Education, etc.). La relation qui existe entre un descripteur et son domaine est symbolisée par :

- MT (Microthésaurus) pour indiquer le domaine d'appartenance.

Exemple :
enseignement supérieur
MT Education (2)

Education est le domaine de "enseignement supérieur".


b) Relations de hiérarchie
La mono-hiérarchie des relations entre termes génériques et spécifiques a été conservée dans cette nouvelle édition, conformément à la précédente édition du thésaurus. Les symboles utilisés pour les relations de hiérarchie sont :

- TG (Terme générique) pour indiquer les termes génériques.

Exemple :
diplôme universitaire
TG diplôme

diplôme est le terme générique de "diplôme universitaire".

- TS (Terme spécifique) pour indiquer les termes spécifiques.

Exemple :
moyen audiovisuel
TS télévision éducative

télévision éducative est le terme spécifique de "moyen audiovisuel".


c) Relations de synonymie
Cette relation d'équivalence existe entre des termes synonymes ou quasi synonymes. Certains termes jugés trop spécifiques ont ainsi pu être établis en non-descripteurs de termes plus généraux qui ont été préférentiellement retenus comme descripteurs.

Les symboles utilisés pour les relations de synonymie sont :

- EP (Employé pour) pour indiquer les termes non-descripteurs.

Exemple :
aptitude
EP habileté

habileté est un non-descripteur de "aptitude".

- EM (Employer) pour indiquer les termes descripteurs.

Exemple :
accréditation des acquis
EM validation de l'apprentissage non formel

validation de l'apprentissage non formel est le descripteur correspondant à "accréditation des acquis".


d) Relations d'association

La relation d'association relie deux descripteurs pouvant appartenir deux domaines distincts, mais dont les significations bien que différentes peuvent être apparentées à une même idée. Cette relation qui existe entre deux descripteurs constitue une aide supplémentaire à l'indexation pour suggérer à l'analyste d'autres descripteurs appropriés au contenu du document.

Le symbole utilisé pour les relations d'association est :

- VA (Voir aussi) pour indiquer les termes associés.

Exemple :
allocation financière
VA économie de la formation

allocation financière (domaine 10) et économie de l'éducation (domaine 1) sont associés.


e) Relation d'équivalence linguistique
La relation d'équivalence linguistique qui existe entre deux termes permet de connaître la traduction d'un descripteur dans une autre langue.

Le symbole utilisé pour les relations d'équivalence linguistique est :

- EN (terme anglais) pour indiquer l'équivalent anglais du descripteur français.

Exemple :
cours par correspondance
EN correspondence course


f) Notes explicatives
Les notes explicatives précisent le cadre d'utilisation d'un descripteur : soit en donnant une définition de ce descripteur, soit en précisant le sens du descripteur qui a été retenu dans le thesaurus lorsqu'une ambiguïté sémantique est possible. Dans le cas particulier des descripteurs sigles ou acronymes, la note explicative contient la forme développée du descripteur.

Le symbole utilisé pour les notes explicatives est :

- NE (Note explicative) pour introduire la note d'explication.

Exemple :
évaluation des compétences
NE Terme général qui inclut toutes les méthodes utilisées pour évaluer/juger de la performance d'un groupe ou d'un individu.

 5. Forme des descripteurs

Table des matières

Les descripteurs ont été retenus la plupart du temps sous leur forme singulière, excepté dans les cas où la forme plurielle est plus appropriée.

Exemple :
mathématiques

Concernant les termes descripteurs et non-descripteurs de la version anglaise du TEF, ceux-ci ont été orthographiés préférentiellement avec " s " (orthographe anglaise) plutôt qu'avec " z " (orthographe nord-américaine).

Exemple :
learning organisation

Table des matières